Main Page Content

Évaluation des besoins de la communauté

L’évaluation des besoins de la communauté vise à cerner les besoins de la population en matière de santé et à décrire les facteurs dont il faudrait tenir compte pour améliorer la santé et le bien-être des résidents de Windsor et du comté d’Essex. 

Les méthodes

L’évaluation des besoins de la communauté comprenait trois types d’évaluation : l’établissement d’un profil quantitatif de la région de Windsor-comté d’Essex, la tenue de groupes de discussion avec des représentants des populations prioritaires et des intervenants clés, et la réalisation d’un sondage communautaire. En utilisant les sources de données existantes, le Bureau de santé a pu comparer, dans la mesure du possible, les résultats locaux aux données provinciales.

Sommaire des résultats

Nous avons regroupé les résultats de l’évaluation des besoins de la communauté par thèmes, lesquels correspondent aux besoins et aux enjeux en matière de santé relevés dans la communauté. Il s’agit des thèmes suivants :

  • Communication et sensibilisation : Les répondants au sondage et les participants aux groupes de discussion ont souligné que, de façon générale, ils n’étaient pas au courant des programmes et des services offerts par le Bureau de santé. Ils ont eu de la difficulté à définir le rôle du Bureau de santé par rapport à d’autres services offerts dans la communauté; ils ont indiqué qu’il fallait accroître la visibilité des services de santé publique à Windsor et dans le comté d’Essex.
  • Santé mentale : Le besoin d’accorder une plus grande importance à la santé mentale est un thème qui est revenu souvent. Selon les résultats du sondage communautaire et des groupes de discussion, les participants se sont entendus pour dire que le Bureau de santé et les organismes locaux devraient accorder la priorité à la santé mentale. Les résultats ont mis en évidence la nécessité d’améliorer la santé mentale à Windsor et dans le comté d’Essex en élaborant des stratégies visant à mieux répondre aux besoins liés à la santé mentale en général.
  • Obstacles à l’accès aux services de santé : Plusieurs obstacles liés à l’accès aux services de santé à Windsor et dans le comté d’Essex ont été systématiquement soulevés dans les groupes de discussion et dans le sondage communautaire. Plus de 2 répondants au sondage sur 5 ont indiqué avoir fait face à des obstacles qui les ont empêchés d’avoir accès à des services de soins de santé (p. ex. temps d’attente et heures de bureau). En travaillant avec les partenaires communautaires à l’élimination des obstacles, il est possible de réduire les écarts sur le plan de la santé au sein de la communauté, tant sur le plan individuel que collectif. 
  • Mode de vie sain : Les répondants au sondage et les participants aux groupes de discussion considèrent que la prestation de programmes et services de promotion de la santé et de prévention des maladies est le principal rôle du Bureau de santé. Les résidents de la région ont dit qu’ils aimeraient voir plus d’initiatives de promotion de la santé et d’éducation axées sur l’alimentation saine, l’activité physique et des stratégies favorisant un mode de vie sain en général.
  • Partenariats et collaboration : Les réponses obtenues des représentants des populations prioritaires qui ont participé aux groupes de discussion ont révélé la nécessité pour le Bureau de santé et les partenaires communautaires d’unir leurs efforts afin de répondre aux besoins de la communauté en matière de santé. Dans bien des cas, on a avancé que la création de possibilités de partenariat était une des façons dont le Bureau de santé pouvait rehausser l’efficacité de ses programmes et son efficacité organisationnelle.

Recommendations

Les recommandations qui suivent découlent des résultats de l’évaluation des besoins de la communauté. Elles englobent la nécessité pour le Bureau de santé d’accroître sa visibilité dans la communauté, de renforcer ses partenariats et d’en créer de nouveaux, de mettre l’accent sur l’amélioration des programmes et des services axés sur la santé mentale et les modes de vie sains et de réduire les obstacles à l’accès aux services de santé. Voici les recommandations :

Accroître la visibilité du Bureau de santé dans la communauté

Élaborer et mettre en œuvre un plan de communication complet. Celui-ci pourrait comprendre une stratégie améliorée de marketing, de publicité et de médias ainsi qu’une stratégie de relations publiques afin de faire connaître davantage les programmes et les services offerts par le Bureau de santé. 

Continuer à élargir et à promouvoir les plateformes de médias sociaux et le site Web du Bureau de santé pour donner à la communauté un accès facile aux derniers renseignements sur la santé et aux activités en cours.  

Se concentrer sur la satisfaction et l’expérience des clients pour s’assurer que le Bureau de santé fournit constamment des services pertinents à ses clients. Ainsi, le Bureau de santé peut bâtir sa visibilité dans la communauté et devenir un organisme de santé respecté, à savoir « l’organisme de choix ». 

Mettre l’accent sur l’amélioration des soins de santé mentale dans la communauté

Élaborer une stratégie officielle qui décrit les rôles et les responsabilités du Bureau de santé en matière de santé mentale.

Établir des partenariats officiels avec des organismes qui possèdent une expertise en santé mentale et travailler avec les partenaires pour revendiquer l’amélioration des services de santé mentale dans la communauté.

Réduire les obstacles à l’accès aux services du Bureau de santé et à l’utilisation de ces services

Examiner et évaluer la prestation des services de santé publique afin de cerner les principaux obstacles qui empêchent le Bureau de santé de s’adapter aux différences culturelles en satisfaisant à des exigences linguistiques, entre autres, afin de rendre les services dynamiques et adaptés aux besoins des clients.

Élaborer une politique organisationnelle ou un énoncé de position qui reflète l’engagement du Bureau de santé à rehausser ses compétences culturelles, notamment une politique sur la diversité, et fournir des occasions de perfectionnement professionnel à l’appui de la mise en œuvre de la politique ou de l’énoncé.

Explorer les façons d’améliorer l’accès aux services de santé pour les résidents, par exemple, prolonger les heures de bureau après les heures d’école ou de travail. 

Adopter une approche communautaire globale en matière de programmes et de services axés sur les modes de vie sains

Augmenter le soutien et les ressources nécessaires pour bien mettre en valeur les modes de vie sains auprès des particuliers et des familles, surtout en ce qui concerne l’alimentation saine, la vie active, le dépistage et la prévention du cancer, la santé de la famille, le mésusage de substances et la santé buccodentaire. 

Revendiquer la mise en place de politiques publiques visant la santé et l’apport de changements à l’environnement bâti qui aideront les résidents à adopter un mode de vie sain et à faire des choix santé. Citons, entre autres, un meilleur accès à des aliments santé à prix abordable, des possibilités de loisirs gratuits ou à faible coût et la fluoration de l’approvisionnement municipal en eau potable.

Collaborer avec les partenaires communautaires afin de redoubler les efforts consacrés à la promotion de la santé et à la revendication pour mieux aider les résidents à faire des choix santé partout dans la région, que ce soit à la maison, à l’école ou au travail.

Renforcer les partenariats avec les organismes communautaires locaux et en établir de nouveaux

Cerner les lacunes et les possibilités en matière de partenariats et de prestation de services de santé publique dans la communauté.

Collaborer avec les partenaires communautaires, nouveaux et anciens, afin de mieux orienter les services de santé publique, entre autres, vers les populations prioritaires de la communauté. 

Conclusion

Les résultats de l’évaluation des besoins de la communauté ont permis de cerner, dans la région de Windsor-comté d’Essex, des besoins en matière de santé dans des domaines existants et émergents. Cette évaluation contribuera largement au façonnement du plan stratégique du Bureau de santé et des plans opérationnels au cours des cinq prochaines années. Certains des principaux résultats et certaines des recommandations dépassent le mandat et la portée des services fournis par le Bureau de santé, mais pourraient être utiles à d’autres organismes sociaux qui ont une vision commune, soit d’améliorer la santé et le bien-être de la communauté.