Main Page Content

Qu’est-ce que la maladie du charbon?

La maladie du charbon, ou anthrax en anglais, est une maladie infectieuse causée par la bactérie Bacillus anthracis. Cette bactérie, qui se retrouve surtout chez les animaux, peut produire de minuscules spores invisibles (microorganismes) pouvant survivre longtemps dans le sol. La maladie du charbon est rare, mais elle peut infecter les humains s’ils ont des contacts avec des animaux infectés ou des produits d’animaux contaminés. 

Quels sont les symptômes de la maladie du charbon?

Les symptômes peuvent varier. Il existe trois formes de la maladie du charbon, selon le mode de transmission : 

  • Charbon cutané (peau) : L’infection débute par des démangeaisons à l’endroit où la peau a été en contact avec le germe. Il se forme une petite bosse qui se transforme en pustule, puis en ulcère non douloureux recouvert d’une croûte noire et entouré d’un œdème (enflure). L’infection peut entraîner de la fièvre et des maux de tête. Sans traitement, elle peut rendre très malade. 
  • Charbon pulmonaire (poumon) : C’est la forme la plus grave. Les premiers symptômes sont une fièvre, un malaise général et une légère toux ou une légère douleur thoracique, suivis d’une détresse respiratoire grave qui prive le corps d’oxygène.
  • Charbon gastro-intestinal (estomac) : C’est la forme la plus rare. Elle se caractérise habituellement par des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements et de la fièvre. 

Les symptômes apparaissent généralement de 1 à 7 jours après l’exposition au germe, mais peuvent prendre jusqu’à 60 jours pour se manifester. 

Comment la maladie du charbon se transmet-elle?

Elle se transmet essentiellement des trois façons suivantes : 

  • Charbon cutané (peau) : Contact des spores dans les produits d’animaux (p. ex. peau d’animal) ou le sol avec une coupure ou une égratignure. C’est le mode d’infection le plus fréquent chez les humains. 
  • Charbon pulmonaire (poumon) : Inhalation des spores, ce qui peut se produire dans des situations à risque élevé, par exemple dans les lieux de transformation de peaux d’animaux, où les germes peuvent se retrouver dans l’air. 
  • Charbon gastro-intestinal (estomac) : Ingestion des germes qui se trouvent dans la viande crue ou insuffisamment cuite provenant d’animaux infectés. 

En Europe, il y a eu des cas d’infection d’un autre type chez les usagers de drogues injectables; il s’agit du charbon par injection. Les symptômes ressemblent à ceux du charbon cutané, mais l’infection peut être plus profonde sous la peau et se propager plus rapidement dans le corps. Aucun cas n’a été signalé au Canada.  

Pendant combien de temps est-ce contagieux?

Les carcasses d’animaux infectés peuvent libérer la bactérie de la maladie du charbon. Cette bactérie produit des spores qui peuvent survivre plusieurs années dans le sol et être ingérées par des animaux. La plupart du temps, les gens attrapent le charbon d’animaux infectés. Il est rare que le charbon cutané se transmette d’une personne à une autre.  

Comment traite-t-on la maladie du charbon?

Si vous ou votre enfant présentez les symptômes susmentionnés, consultez immédiatement un fournisseur de soins de santé. Le charbon se traite au moyen d’antibiotiques (médicaments qui tuent les bactéries). 

Comment peut-on prévenir la maladie du charbon?

Façons de prévenir le charbon :

  • Lavez-vous les mains souvent avec de l’eau chaude et du savon, surtout avant de toucher à des animaux, et après, ou avant de préparer et de consommer de la nourriture, et après. 
  • Si vous travaillez avec des animaux ou dans un lieu de transformation de produits d’animaux, ou si vous fréquentez un tel endroit, suivez les précautions recommandées par l’établissement. Les lieux de travail devraient avoir en place les systèmes de ventilation nécessaires et utiliser les bonnes méthodes d’élimination des animaux infectés au charbon. 
  • Au Canada, il existe un vaccin homologué contre le charbon pour le bétail qu’on peut utiliser pour assurer une protection contre le charbon. 

Pour en savoir plus long,
appelez le Bureau de santé ou parlez avec votre fournisseur de soins de santé. 

Références

Heymann, D. L. (dir.). Control of communicable diseases manual (20th ed.), Washington, American Public Health Association, 2015.
Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario. Protocole concernant les maladies infectieuses, Annexe A – Chapitres sur des maladies précises : Anthrax, Toronto, Imprimeur de la Reine pour l’Ontario, 2014. 

Related Content: