Main Page Content

Qu’est-ce que clostridium difficile?

Photo of woman in hospital bed

Clostridium difficile (C. difficile) est une bactérie qui est associée à des éclosions de diarrhée et de colite chez les patients hospitalisés et les résidents de maisons de soins infirmiers. Elle cause généralement des problèmes aux personnes ayant suivi une antibiothérapie.

La plupart des cultures où la présence de C. difficile est confirmée proviennent d’enfants de moins de deux ans, mais les symptômes sont habituellement inexistants dans ce groupe d’âge. La bactérie produit une spore qui peut survivre longtemps. Les spores préfèrent vivre en milieu sec et poussiéreux, mais elles peuvent se trouver sur les rampes, les sièges de toilette et les machines à laver les bassins hygiéniques en milieu hospitalier.

Bien des gens seraient porteurs de la bactérie dans leur intestin sans qu’ils présentent des symptoms. Environ 30 % des patients hospitalisés sont porteurs de la bactérie dans leur intestin à un moment donné, mais ne présentent aucun symptôme. C’est ce qui s’appelle la « colonisation ».

L’infection à C. difficile se produit généralement chez une personne qui a suivi une antibiothérapie. Bien des gens seraient porteurs de la bactérie dans leurs intestins sans qu’ils présentent des symptômes. L’usage d’antibiotiques peut amener la bactérie à causer des symptômes.

Quels sont les symptômes de l’infection à clostridium difficile?

La diarrhée est le symptôme le plus courant chez les patients infectés par C. difficile. Elle peut aller de légère à très grave, entraîner de 20 à 30 défécations par jour et durer de deux à trois mois.

Comment l’infection à Clostridium difficile se propage-t-elle?

La bactérie peut se transmettre d’une personne à l’autre par contact direct ou par contamination environnementale (literie, chaises d’aisance, bassins hygiéniques, éviers, planchers, thermomètres et stéthoscopes), et les travailleurs de la santé peuvent la porter sur leurs mains lorsqu’ils se déplacent d’un patient à l’autre.

Comment l’infection à Clostridium difficile se traite-t-elle?

L’interruption de l’antibiothérapie peut suffire à traiter la maladie. Le traitement des patients asymptomatiques (ne présentant aucun symptôme) n’est pas recommandé.

Environ 10 à 20 % des patients verront les symptômes revenir après leur première phase de traitement.

Buvez beaucoup de liquides et surveillez les signes de déshydratation.

Signes de déshydratation :

  • soif
  • lèvres et bouche sèches
  • urine foncée et nauséabonde
  • maux de tête
  • manque d’énergie
  • étourdissements
  • peau rouge
  • rythme cardiaque plus élevé      

Comment l’infection à Clostridium difficile se prévient-elle?

Se laver les mains constitue le meilleur moyen de prévenir bien des infections, dont celle-là. Il est particulièrement important de le faire après avoir manipulé des matières fécales et avant de manger, de nourrir des patients ou de leur fournir des soins buccaux.

Il importe d’isoler les cas connus d’infection à C. difficile dans les établissements de soins de santé afin de limiter la propagation. Les mesures d’isolement devraient inclure le recours à des stéthoscopes, des thermomètres et des chaises d’aisance réservés à chaque personne atteinte. Il faut absolument nettoyer et désinfecter les surfaces dans la chambre d’une personne chez qui l’infection est confirmée.

N’hésitez pas à communiquer avec le Bureau de santé de Windsor-comté d’Essex ou votre fournisseur de soins de santé pour obtenir plus de renseignements.

Ce materiel a été reproduit ou modifié avec la permission de Sudbury & District Service de santé publique.

Related Content: